Login
Belgique (Wallonie)

BLOG: Popattitude

[CONCERT] Aya Nakamura énergise un Forest National sold out

Quelques minutes avant que le rideau ne tombe, la foule est bouillante. De La Madeleine à un Forest National tout aussi sold out, Aya Nakamura s'est constituée une fan base solide au fil du temps. Avec son deuxième album, dernièrement réédité au vue de son succès indéniable, la chanteuse s'est imposée comme une valeur sûre de la scène musicale francophone... et pourquoi pas aussi internationale. Car, si pour certains sceptiques, le succès d'Aya est imperceptible, force est de constater de l'influence de la jeune femme quand les danseurs de Madonna herself s'ambiancent sur' Djadja'.


Ce show noir de monde, c'était le troisième pour nous. Il faut commencer par saluer le travail de mise en scène apporté en renfort du second leg de la tournée. Aux prémices du succès de 'Djadja', alors qu'Aya prenait la mesure du début de l'effervescence du public, la chanteuse évoluait sur une scène plutôt sobre. Une toile stylisée de la pochette de son album, deux musiciens et deux choristes. La jeune femme enchaînait les titres sans fioritures, tout en étant efficace. 


Soutenue par le public, portée par les charts, Aya Nakamura arrive toujours sur scène avec ce regard déterminé. Fixé sur l'horizon. D'un pas franc et assuré. Confiante et sereine. Si une insécurité chemine dans la tête de l'interprète de 'Pookie', elle n'en montre pas une once et s'avance, comme si rien ne pouvait l'arrêter. Cette aura, la foule la ressent. Aya occupe l'espace comme si la scène avait été créée pour elle. Cette aisance naturelle électrise. 


Ce qui a changé, c'est l'univers scénique. Quatre danseurs et une choriste ont intégrés le groupe. Exit la toile aux couleurs de l'album 'NAKAMURA', bonjour à trois écrans, ainsi qu'à trois plateformes triangulaires lumineuses en apesanteur au-dessus du band. Un catwalk animé a également été ajouté, pour le plus grand plaisir de la chanteuse qui semble l'avoir adopté (en plus des ventilateurs en bout de piste). En plus des 100 décibels en acoustique, il faut dire que la chaleur règne dans la salle. L'énergie calorifique dégagée par la foule pousse l'organisation a distribuer des verres d'eau aux spectateurs dans la fosse. En même temps, comment ne pas se dépenser quand Aya entonne l'incontournable 'Pookie', le petit nouveau 'Claqué' et les désormais cultes 'Copines' et 'La dot' ? 


Bien que nous aimerions qu'elle se livre davantage à l'avenir (en expliquant au public le pourquoi de la création de ses chansons, notamment), ce show était plus que convaincant. Si son assurance se démarque, il serait intéressant de voir la chanteuse plus fragile. Plus communicatrice avec son public pendant ses concerts, aussi. Cedi dit, une carrière ne s'est jamais établie en un claquement de doigt. C'est un parcours rempli d'humilité et de persévérance. Aya Nakamura ne sera pas de ces étoiles filantes de la musique. Son second album est disque de platine en Belgique. Elle a les cartes en mains pour perdurer. 

Photos : Nathalie Schoumakers Photography


Cédric Tordoor
26/11/2019
[CONCERT] Emeli Sandé réchauffe le coeur du Cirque Royal

Les lumières se tamisent, 4 choristes et 4 musiciens prennent place sur scène. Un orage retentit, et dans la pénombre de la salle, Emeli Sandé glisse entre les vombrissements. Des notes au piano résonnent, et les 2000 places du Cirque Royal étincellent d'une même aura orangée. L'orange, c'est la couleur choisie par la chanteuse britannique pour illustrer son troisième album 'Real Life'. Après bientôt 9 ans de carrière, c'est avec 'Survivor' suivi de son premier titre 'Heaven' que la chanteuse dissipe l'orage et transporte vers d'autres horizons.


En 2012, Emeli Sandé a véritablement rayonné à travers le monde avec son premier album 'Our Version Of Events', classé 84 semaines dans les charts belges. Le grand public l'associe notamment aux tubes 'Read All About It' ou encore 'Next To Me'. Depuis, Emeli s'est faite plus discrète sur les ondes. Devenant plus confidentielle. Là où certains critiques musicaux sauteraient sur l'occasion d'y voir un creux dans sa carrière, cela relève davantage d'une chance. Trop populaire, un chanteur adulé peut parfois se perdre dans des shows d'envergure. En oublier l'essence même de la musique. Aujourd'hui, Emeli est moins diffusée en radio, mais c'est un Cirque Royal sold-out qui a pu profiter d'une voix soul et sincère, sans distractions ni artifices.


Au fil de sa vie, Emeli Sandé confie à son public avoir régulièrement rencontré des obstacles qui l'ont faites chuter. Des désillusions amoureuses, un manque de confiance en soi, les pressions quotidiennes de la vie. Sur 'Real Life', la chanteuse n'avait aucunement l'intention de s'apitoyer sur son sort. Au contraire. Elle puisse de ses faiblesses la plus grande part de lumière, et en fait part au public. « Tu es une vraie perfection», clame-t-elle dans 'Extraordinary Being'. « Bébé, tu es faite d'étoiles, ne laisse personne te dire que tu es différente. (...) Ne punis pas qui tu es pour ce que tu as été une fois. Tu as un cœur en feu, ça te mènera plus haut.».

De sa voix claire et de son timbre soul, la chanteuse sublime ses titres et donne vie à chaque phrase. Accompagnées de 4 choristes, les notes s'envolent dans la salle et flottent. Comme un air de gospel ('Shine'). Epuré de danse et d'artifices, le show se focalise sur la voix, l'émotion, et l'optimisme.
On se surprend à naviguer entre émotions et espoir. Si la chanteuse a la capacité d'encercler les cœurs  avec les ballades 'Clown' et 'My Kind Of Love', elle n'en oublie pas de nous entraîner sur 'Highs And Lows' et 'Wonder', nous véhiculant des messages d'espoirs remplis de positivité. « J'ai décidé de vivre la vie dans le présent. Le plus possible, je ne me focalise pas sur ce qui arrivera demain. La vie peut s'avérer difficile parfois, alors profitez de l'instant présent, et il pourra durer pour toujours. », nous confie-t-elle. 


Si l'on dit de certains chanteurs qu'ils font un show à l'américaine, Emeli Sandé a cette essence même du concert à la britannique. Le spectacle est uniquement axé sur la voix, sur les émotions et les messages. Le tout enveloppé d'une ambiance lumineuse colorée et pétillante. Proche des spectateurs, Emeli Sandé a même pris le temps de prendre des photos et signer des autographes en sortie de concert. Applaudir l'artiste en live nous réchauffe le coeur. Si le quotidien n'est pas un jeu évident à chaque étape, on ne peut que ressortir grandit d'un concert comme celui d'Emeli Sandé. De sa voix cristalline, et de ses textes profonds, l'artiste suspend le temps et fait monter en nous une puissante forme de confiance en soi. Et les amateurs de concerts sauront que les artistes capables d'un tel effet, au simple usage de leur voix, sont bien rares. Emeli Sandé est cette rareté. 

Photos : Nathalie Schoumakers Photography


Cédric Tordoor
11/11/2019
plus
Belgique (Flandre) Allemagne Australie Autriche Danemark Espagne Finlande France Italie Norvège Nouvelle-Zélande Pays-Bas Portugal Suède Suisse
nederlandsenglish
LOGIN
MOT DE PASSE
Mot de passe oublié?
Notre site web utilise des cookies pour offrir à ses lecteurs la meilleure expérience du site web. Dans certains cas, les cookies sont également mis en place par des services tiers. Vous trouverez de plus amples informations dans notre déclaration de protection des données.